5 raisons de kiffer son entrepreneuriat

Ma bonne résolution de l’année :  5 raisons de kiffer mon entrepreneuriat.

Chaque année est pour moi l’occasion de prendre du recul et de faire le point sur mon entreprenariat. Je l’aime cet entreprenariat, il m’a permis de faire preuve d’audace, prendre confiance en moi, de m’affirmer. Il m’a aussi procuré beaucoup d’émotions positives de joie, de gratitude, d’euphorie  et d’autres émotions beaucoup moins sympathique comme la peur, le doute, la frustration…

Et pourtant, si tu es entrepreneuse tout comme moi, tu sais que nos métiers ne sont pas linéaires et nous les avons choisi aussi pour cela. Nous avons choisi de sortir du rang, des sentiers battus pour oser vivre une vie qui nous ressemble.

Il est donc grand temps pour moi de prendre du recul et d’embrasser chaque partie de mon statut d’entrepreneuse : “les bons comme les mauvais”.

 

1- Kiffer l’entrepreneuriat pour sa transformation personnelle

J’ai passé 13 ans en CDI, 13 ans à obéir, 13 ans avec de nombreuses frustrations, 13 ans avant de comprendre réellement qui j’étais.

Depuis que je suis entrepreneuse, je redécouvre mon caractère que j’avais avant le CDI : audacieuse, créative, passionnée, joyeuse et déterminée.

Chaque jour me transforme et me révèle une nouvelle partie de moi. L’entreprenariat a participé à faire de moi une adulte responsable de ses choix, responsable des ses pensées et de son mode de vie.

Alors du plus profond du coeur, merci l’entreprenariat !

 

2 – Kiffer les rencontres, un nouveau monde d’entrepreneuses qui parlent le même langage

Parce que j’ai la chance de vivre d’un métier passion qui donne encore plus de sens à ma vie, un nouveau monde s’est ouvert à moi.

J’ai découvert des femmes et des hommes qui se retroussent les manches et qui osent prendre leur place, qui sortent du rang, qui rêvent grand.

Si mon premier métier de naturopathe et coach de vie m’a permis de faire mes premiers pas sur les réseaux sociaux et découvrir des personnes et des univers, c’est le coaching qui m’apporte le plus.

J’ai la chance d’accompagner des “femmes engagées”, celles qui veulent changer le monde. Elles sont naturopathes, coachs sportives engagées, sophrologues, green influenceuses, cheffes entrepreneuses.

En coaching individuel ou en petits groupes intimistes, je les accompagne à oser prendre leur place, à se sentir légitime, à créer un business viable, à trouver leur singularité, définir leurs offres et trouver leur cible.

Leur transformation me nourrit et me donne l’envie de créer, d’apprendre toujours plus.

 

3 – Kiffer l’adulte qui sommeille en nous et prendre la responsabilité des prises de risque

Lancer un programme, créer une nouvelle offre, intégrer une nouvelle personne dans son équipe, autant de prise de risque.

Aujourd’hui j’écoute mon coeur et ma raison. Parce que je connais mieux ma cible, je sais davantage leurs attentes possibles. Parce que je fais chaque année mon business plan, je connais ma marge de manoeuvre. Elle est souvent osée jamais dangereuse.

Je ne me limite pas aux attentes, j’ose aussi car la créativité est l’un des points qui m’épanouit le plus.

Alors oui, si j’ose proposer un programme, une offre avec le coeur et sans calcul, j’accepte pleinement qu’il y ait un risque. C’est aussi cela l’entreprenariat : prendre ses responsabilités.

 

4 –  Kiffer l’entrepreneuriat pour les doutes et les peurs qu’il nous fait travailler

Ces années ont mis en lumière beaucoup de peurs et de doutes. Aujourd’hui je sais que tout est possible pour celles qui croient. Si je regarde en arrière, je vois une chrysalide qui a laissé place à un magnifique papillon.

L’aventure continue et c’est cela aussi qui est magique. Chaque palier me fait évoluer et permet d’aller travailler encore plus en profondeur.

 

5 – Kiffer l’entrepreneuriat pour nos succès et notre audace.

Si je dois faire une retrospective, je suis fière.

Rentable rapidement, j’ai réussi à monter mon compte Instagram à 10K en 1 an. 2 ans plus tard je sortais mon premier livre, puis un deuxième.

J’ai eu l’occasion d’interviewer le Professeur Joyeux et d’animer des conférences.

6 ans plus tard, j’ai lâché mon métier de naturopathe et l’exerce uniquement en tant que conférencière, formatrice et autrice.

J’ai réussi à faire une nouvelle reconversion réussie en coaching.

Y a-t-il eu des choses qui n’ont pas fonctionné ? Oui bien sûr ! J’en garde peu de souvenirs, surtout des expériences qui m’ont transformée.

 

Cette année je fête mes 6 ans d’entrepreneuse, avec les hauts, les bas, l’euphorie des succès, la peur des échecs. 6 ans de remise en question, de persévérance, de joie et de déception.

Alors cette année je compte m’offrir le plus beau des cadeaux: kiffer mon entrepreneuriat dans ses moindres recoins.