La notion de sobriété heureuse dans l’entrepreneuriat

Bonjour et bienvenue dans l’émission la clé de voûte, cette semaine j’avais envie de vous parler de la sobriété heureuse dans le l’entrepreneuriat. Qu’est-ce que c’est au juste être entrepreneur ? C’est un sacré challenge: ne pas avoir peur de la concurrence, peur de ne pas avoir assez ou trop de clients. Bref, il y a toujours une bonne raison de se faire des nœuds au cerveau.  J’aimerais qu’on revienne à vous:

 

Pourquoi avez-vous choisi de vous lancer dans l’entrepreneuriat ? 

Quelle est cette petite voix ? Cette envie qui venait des tripes qui vous a fait basculer dans le monde de l’entrepreneuriat ?  A quoi avez-vous dit non et surtout à quoi avez-vous dit oui ? 

Se lancer dans l’entrepreneuriat, c’est lâcher ce trapèze rassurant confortable que vous connaissez si bien pour vous projeter en l’air et rattraper un nouveau trapèze : celui de l’entrepreneuriat. Un trapèze jusqu’alors peut-être inconnu. Alors est ce uniquement pour l’envie de revanche sur la vie ou tout simplement d’écraser toute forme de concurrence ou la raison est-elle bien plus profonde ? Plus en lien avec une volonté réelle de donner de la saveur à votre vie ? Ou bien une envie de participer à un changement dans le monde ? L’envie peut-être de vous réaliser ? Alors pourquoi avez-vous choisi de devenir entrepreneur ?

 

La sobriété heureuse en entrepreneuriat

La sobriété heureuse et le jugement des autres 

Incarner la sobriété heureuse entant qu’entrepreneur, ne serait-elle pas une occasion de lâcher des vieux schémas. Toutes ces vieilles croyances sans fondement réel, pour créer autre chose. Effectivement, il y aura toujours des concurrents, des personnes qui seront sur le même segment que vous et qui proposeront peut-être une offre similaire. Mais sont-ils réellement vos concurrents ou sont-ils des personnes comme vous ? Ces personnes qui ont le courage de lâcher le trapèze pour attraper le suivant tout comme vous. Peut-être d’ailleurs, ils l’ont probablement fait pour les mêmes raisons que vous : par envie de vibrer plus fort, par un besoin vital de liberté, de se retrouver et de donner naissance à leur vie.

Et l’argent dans tout ça ? Bien sûr l’argent est un levier majeur dans notre société actuelle. Un peu comme le “pas de bras pas de chocolat” ou le “c’est bien beau de vouloir mettre ta pierre à l’édifice dans le monde mais si tu commençais déjà par payer tes factures” ou encore “quand est-ce que tu vas grandir”. J’ai envie de leur répondre: jamais, en tout cas pas comme cette personne le pense. Personnellement, je ne vais pas chercher à amasser des pièces d’or comme l’oncle Picsou. Pour moi, ça n’a aucun sens. En lâchant prise, je prends ma revanche sur les jugements et les croyances des autres. Je ne souhaite pas recréer une vie en fonction de leur schéma.

 

Ces exemples qui nous montrent le chemin de la sobriété heureuse

C’est pour cela que j’ai invité Iris alias, Les Chroniques du tarot. Justement, parce qu’elle propose une autre vision de vie: une vision de complète autonomie ou quasi complète autonomie dans laquelle elle pouvait se permettre de gagner peu d’argent car elle était dans une sobriété heureuse. Ce n’est pas la seule proposition et l’unique chemin bien sûr. Je trouve son interview intéressante car elle ouvre d’autre possibilité : de changer nos croyances, revoir notre notion de l’argent dans l’entrepreneuriat et ainsi de trouver notre juste équilibre.

Cet équilibre peut justement nous faire évoluer. L’entrepreneuriat ne nous change pas, il nous révèle !

C’est l’occasion de regarder sous différents angles, notre rapport à la société. 

 

Comment être dans une sobriété heureuse dans son activité ?

Renouer avec la notion de sobriété heureuse dans l’entrepreneuriat, c’est pour moi ressentir la joie au quotidien et trouver la paix avec son ego, la paix intérieure et la paix avec ses croyances, pour créer le monde de demain. Il est important de se reconnecter à ses besoins et non se projeter dans ceux des autres. C’est un chemin qui m’a demandé du temps. Un chemin où je voyais effectivement les autres produire les autres dégager un certain chiffre d’affaires. Je me questionnais donc sur ce qui était juste pour moi. Aujourd’hui, je ne promets pas d’être parfaite dans cette notion de sobriété heureuse. Cepedant, je travaille et réfléchis régulièrement car cette notion de sobriété heureuse l’entrepreneuriat prend énormément de place dans ma vie. Elle prend de la place par plaisir, par joie et par passion. Elle est comme un pont entre ma vie personnelle ma vie professionnelle dans lequel tout se confond.

 

Comment se manifeste la sobriété heureuse dans mon quotidien ?

La sobriété heureuse au quotidien, c’est la joie de me lever le matin en ayant un sens, de retrouver mes coachées, en ayant des nouveaux projets. C’est aussi cette émotion énorme que j’ai ressenti au lancement de  l’émission “La clé de voûte”. La sobriété heureuse, c’est pour moi investir dans des projets dans lesquels on ne sait pas s’ils seront rentables. J’ai aussi une équipe de 4 personnes à mes côtés. Être accompagnée me donne l’espace temps nécessaire pour continuer à créer. Bien sûr, je pourrais garder tout cet argent pour moi et tout faire toute seule. Hors redonner une partie de mon capital, me permet d’être dans cette sobriété heureuse car cela me permet de prendre du temps pour moi. Mon idée est de trouver le juste équilibre entre mes projets, mon rythme, créer des programmes en fonction de mes impressions, mon rythme et  mes propres envies.

Ce n’est pas vouloir toujours plus ni être la meilleure dans tous les domaines, c’est être moi. C’est aussi parfois le choix de l’argent qu’on gagne.

 

L’aventure Éclosion

Mon programme Éclosion a pour mission de révéler et propulser votre business. Il est donc à destination des entrepreneuses engagées qui souhaitent lancer leur activité. Je limite volontairement le nombre de participants à 20 ou 30 personnes maximum. J’aurais pu faire le choix de le proposer en ligne et de l’ouvrir à 500 personnes. Simplement ce programme est un programme de cœur. J’ai envie de le réaliser en distanciel et d’être présente chaque semaine. Ainsi, je peux coacher individuellement chacune des personnes. J’ai envie qu’il continue à rester à taille humaine, c’est donc un choix en conscience. Potentiellement, je limite mon chiffre d’affaires et je suis en accord avec cette idée. Effectivement, il y a d’autres choses qui se créent en parallèle.

Je ne promets pas d’être parfaite, loin de là ! Par contre, je me fais la promesse de tendre vers le bonheur: ma propre définition du bonheur.

 

A votre tour

C’est tout l’objet du sujet du jour : prenez quelques instants pour vous rappeler pourquoi vous avez choisi l’entrepreneuriat. Qu’est-ce qu’il apporte dans votre vie ? Combien auriez-vous vraiment besoin pour être heureux/heureuse ? Qu’elle est votre propre définition de la sobriété heureuse dans l’entrepreneuriat ? Personnellement, je l’assimile à une joie une paix intérieure. Et vous ? A quoi voulez-vous l’associer ? Qu’est-ce qui est juste pour vous ? 

 

Par ici pour écouter l’émission !

N’hésitez pas à laisser un commentaire et un like, cela nous fera chaud au coeur à mes équipes et à moi.

J’en profite pour les remercier.

Si tu vous souhaitez écouter le podcast avec Iris, les chroniques du tarot : c’est ici !