Cellulite, les méthodes naturelles pour en finir

La cellulite touche presque toutes les femmes peu importe leurs corpulences : minces ou rondes, jeunes ou moins jeunes, grandes ou petites, nous sommes toutes concernées !

 

La cellulite, c’est quoi ?

Elle apparait en général à l’occasion de la puberté sous l’influence des hormones oestrogèniques. Sous l’effet de ces hormones, les adipocytes (ou cellules graisseuses) vont stocker les graisses et donc grossir.

Schématiquement, on pourrait les comparer à des sacs extensibles qui peuvent grossir jusqu’à plus de 50 fois leur taille initiale.

La saturation de leur capacité de stockage va limiter, voir bloquer le passage de la lymphe, entrainant le blocage des toxines et de l’eau sous la peau. Les toxines, ne pouvant être éliminées, vont être stockées et créeront des inflammations dans le lieu de stockage. Les inflammations, dans la zone du corps concerné, renforceront le gonflement et la peau perdra de son élasticité.

 

Vous l’aurez compris, l’apparence du corps ne reflète que son état intérieur.

Schématiquement, la cellulite est donc constituée 1/3 de rétention d’eau ; 1/3 de rétention graisseuse, 1/3 de rétention toxinique.

Bien entendu il y a quelque chose d’injuste : la prédisposition génétique  !

Et oui, encore une fois nous sommes toutes uniques. Certaines femmes seront plus prédisposées que d’autres à la cellulite. Le nombre et la taille de vos cellules adipeuses sont déterminées entre autre par l’alimentation de votre maman pendant sa grossesse. Il existe également certains gênes qui favorisent l’apparition de la cellulite. Pas d’inquiètude, il est quand même possible d’améliorer l’aspect de votre peau en adoptant les conseils qui suivent.

 

Pour lutter contre la cellulite, il faudra donc jouer sur plusieurs plans :

 

1- L’alimentation

Et oui l’alimentation joue un grand rôle dans l’aspect peau d’orange.

On evite le sucre, les graisses saturés, au profit des huiles riches en omega 3 qui elles sont anti-inflammatoires ! Rappelez vous du cercle vicieux : saturation en toxines = inflammations. On fuit donc la charcuterie, les plats cuisinés, …

On evite également l’effet éponge en limitant le sel qui retient l’eau dans les tissus et favorise les oedème. Méfiez vous encore une fois des plats tout préparés qui cachent bien souvent une forte quantité de sel pour contrebalancer leurs manques de saveurs véritables. A fuir également les boisons gazeuses riches en sel.

Comme le sel, les édulcorants de synthèse et les exhausteurs de goût sont de vraies éponges.. à éviter donc : les boissons lights, les conserves, ..

Enfin on s’éloigne également les aliments/ boissons pro-inflammatoires type café, viandes rouges, laits de vache, trop de gluten, les boissons sucrés,…

 

Il vous faudra donc miser sur :

– Des protéines maigres végétales ou animales

– des huiles riches en Omega 3 (lin, colza, noix,..) et des poissons types hareng, maquereau ou sardines

– Les flavonoïdes (tous les aliments colorés) qui sont à la fois de puissants anti-oxydants mais également des protecteurs veineux. A titre d’exemple, on les trouve dans les fruits rouges foncés (myrtilles, cassis,..), les carottes, les tomates, les courgettes, les olives, les pommes ou le thé vert.

– Les aliments riches en vitamines C qui soutiennent également le système veineux (kiwi, orange, persil, citron, mangue mais aussi l’acérola)

– Le magnésium permettant de lutter contre la rétention d’eau et que vous trouverez par exemple dans les noix de cajou ou les amandes, mais aussi le riz complet ou le sarrasin

– Le silicium qui soutient le tissu conjonctifs et qui se trouve dans l’ortie ou les céréales complétes. Si vous choisissez d’opter de le prendre en bouteille ce sera bien évidement plus concentré. Une chose à savoir : il est à prendre à distance de tout autre complément alimentaire car il le potentialisera. On evite les apprentis sorcier et on le prend à 15-20 minutes de distance de tout autre complément et de préférence à jeun.

 

Conseils plus : on limite les soupes car eau + fibres ne vous aideront pas.

 

2- Circulation sanguine et lymphatique

Encore une fois nous ne sommes pas égaux certes mais la sédentarité ne nous aide pas ! Le manque d’exercice physique favorise l’apparition de la cellulite.

De plus, notre système lymphatique n’a pas de pompe contrairement à votre système sanguin (le coeur), pour l’activer il faut bouger.

On mise également sur des plantes telles que la fameuse vigne rouge, le marronnier d’Inde, .. mais également la reine des près pour son action diurétique qui vous aidera à éliminer l’excès d’eau.

 

3- Le foie et les intestins

En tant que naturopathe, je ne peux pas ne pas vous en parler. Le bon fonctionnement du foie est déterminant pour éviter les surcharges. Miser sur des petites cures de drainages entre les saisons, comme le printemps et l’automne, pour libérer l’excédant. Bien sur l’idéal serait d’être encadré par un naturopathe qui étudiera le meilleur moyen de vous libérer de vos toxines. Et oui si par exemple votre foie est fatigué il serait ridicule d’aller le fatiguer encore davantage en le drainant. Des émonctoire dérivatifs peuvent être éventuellement utilisés, comme les reins.

A noter également que la constipation est souvent reliée à des apparitions de cellulites. Encore une fois, votre naturopathe sera là pour vous conseiller.

 

4- Le sport

Misez sur des sports d’endurance et également de musculation.

A noter que les sports aquatique sont à mon sens le top en matière! Je pense notamment à l’aquabyke car le fait de pédaler dans l’eau vous permet de pratiquer un auto drainage de vos jambes. Le 2 en un : des jambes de déesses et moins de cellulite !

 

5- Action locale

Connaissez vous le brossage à sec ? Il s’agit de frictionner son corps avec une  brosses à poil souple. Un rituel simple à adopter le matin avant de prendre sa douche. Un vrai miracle ! Il élimine les toxines de la peau et participe ainsi à la détoxication générale. il stimule également la circulation de la lymphe et aide à diminuer l’effet « peau d’orange ».

Egalement, le bain dérivatif mis au gout du jour grave à la yokool. Trop long à expliquer je vous prépare un article sur le sujet.

Les ventouses. La marque Indemne m’a gentiment fait parvenir un kit. Et bien je suis assez convaincue. Bien sur il faut prendre le coup de main (ou de ventouse plutôt !) mais le résultat est tout à fait correct, d’autant que le kit fournis également une lotion anti-cellulite à appliquer. Pourquoi parler d’indemne ?

Tout simplement car c’est une petite marque française, dont les produits ne sont pas testés sur les animaux et ne contiennent pas d’ingrédient d’origine animale. Elle est certifiée « slow cosmétique ». Alors par pitié si vous choisissez d’investir dans des crèmes, fuyez les crèmes classiques que vous allez payer une fortune et qui seront bourrées de saloperies. Optez pour une marque clean ! A noter que tous les composants de de la marque indemne sont exclusivement naturels.

 

 

6- L’équilibre hormonal

L’excès d’oestrogène est le cas typique des personnes a la morphologie “bouteille d’orangina”. Un buste fin et un stockage plus important au niveau du ventre, fesses, cuisses et haches.

Ces personnes peuvent également souffrir de syndrome prémenstruel désagréable, des douleurs ou des saignements abondants lors de leurs règles.

En cas de doute, un analyse auprès de votre gynécologue pourra vous aiguiller.

 

7- Et aussi : le tabac, le stress, les médicaments, les pilules contraceptives  ou les vêtements trop serrés..

On pense à oxygéner ses poumons, à pratiquer quelques mouvements de yoga, de la méditation,..

Encore une fois votre corps n’est que le reflet de vous-même, alors pensez à prendre soin de vous d’une façon globale.