10 conseils pour préparer une grossesse au top

Ma grossesse m’a donné l’occasion de me plonger davantage dans l’univers de la future femme enceinte. De quoi pourrait elle avoir besoin pour préparer au mieux son corps et son esprit ?

Une grossesse est un moment unique et magique dans la vie d’une femme. C’est également un bouleversement énorme aussi bien corporel que psychique.

 

Chaque grossesse est unique, chacune d’entre nous la vivra de façons différentes :

  • pour certaines ce sera un épanouissement total, une mise en lumière de leur féminité ;
  • pour d’autres un long chemin de questionnement, ou de maux divers,
  • ou parfois la simple acceptation de voir son corps se transformer.

 

Quoi qu’il en soit, le corps et bien souvent l’émotionnel seront mis à rude épreuve, autant de changements, finalement si rapides, pour donner la vie à un être singulier.

Pour prévenir et préparer son corps à cet incroyable chamboulement, voici mes 10 conseils 🙂

 

 

1) Nettoyer son organisme

 

Drainer une femme enceinte, certainement pas ! Nettoyer son organisme est un processus qui se fait en amont.

L’avant grossesse peut être la période idéale pour se detoxifier des métaux lourds, nettoyer son organisme en douceur avant de créer un cocon idéal au développement de notre enfant à venir.

 

 

2) chouchouter son foie

 

Le foie est l’organe detox numéro 1, il est également présent dans plus de 800 fonctions. Il nettoie le sang, distribue la nourriture à nos cellules, c’est l’élément clé de l’équilibre de notre organisme.

Lors d’une grossesse il travaillera pour deux, autant le préparer, réparer les petits bobos avant la grande aventure. En le chouchoutant en amont, cela permettra également de limiter les risques d’hémorroïdes.

 

 

3) Adopter de bonnes habitudes alimentaires

 

Votre organisme aura besoin de toutes les vitamines et minéraux disponibles pour subvenir à ses propres besoins et à ceux du fœtus avec en plus des qualités et un régime adapté.

Exit les calories vides type sucre et farines blanches, les aliments plein de pesticides, les repas pris sur le pouce.

 

On privilégiera par exemple :

  • les bonnes graisses contenant des Omega 3: l’huile d’olive, de colza ou de lin Première pression à froid, l’avocat,
  • une alimentation diversifiée,
  • des protéines faciles à digérer,
  • Des glucides complexes (riz semi complet, quinoa, …) avec un index glycémique bas pour tenir toute la journée
  • Et tant d’autres choses pour faire le plein de vitamines avant la grossesse.

 

 

4) Des compléments alimentaires savamment dosés par votre Naturopathe

 

Vous êtes unique et chaque personne aura besoin d’une réponse personnalisée.

Personnellement, j’adapte mes recommandations à vos besoins même si certaines vitamines tels que la B9 et B12 sont des grands classiques.

Celles-ci soutiennent la fertilité. Une carence en B9 et/ou B12 prédispose à un taux de fausses couches précoces plus élevé, des risques d’accouchement prématuré.

Vous souffrez d’un problème de thyroide ? sachez qu’elle fonctionnera pour deux les premiers mois le temps que celle de votre bébé soit autonome. Il est donc important d’en prendre soin.

 

Et aussi :

Des tendances à faire des cystites ? Une fatigue chronique ? Une alimentation pauvre ? Une tendance aux jambes lourdes ? Un sommeil non réparateur ? Une digestion douloureuse ?

Autant de petits ou moyens problèmes à prendre en considération avant une grossesse.

 

 

5) Un soutien 

 

La réflexologie plantaire, l’acupuncture ou encore la Naturopathie ont fait leurs preuves pour aider nombres de femmes à tomber enceinte et favoriser la nidation, n’hésitez pas à faire appel à leur expérience.

A noter qu’une fois enceinte, la réflexologie est déconseillée, mais en amont elle fait des miracles !

 

Les fausses couches touchent 1 femme sur 4 . Bien souvent, il s’agit de fœtus non viable avec un défaut chromosomique. Néanmoins, nous disposons en Naturopathie de compléments alimentaires qui peuvent aider certaines d’entre nous à favoriser la nidation de l’embryon. Sans faire de miracle, ils peuvent être d’une précieuse aide également pour celles qui ont recours à des FIV.

 

* Dans un monde fait de « réussite », la fausse couche est bien souvent banalisée ou passée sous silence. Elle n’est pourtant jamais anodine dans la vie d’une femme.

Les informations sont peu nombreuses et le silence est d’or.

Sachez qu’aujourd’hui il existe des moyens de s’informer, de comprendre et de se faire accompagner si vous en ressentez le besoin. Le sujet étant trop vaste, je ne m’étendrai pas plus longuement, mais n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou besoin de conseils.

 

 

6) Prévenir les petits bobos corporels

 

N’hésitez pas à faire un check-up auprès de votre ostéopathe, un minuscule bobo pourra facilement empirer lors de la grossesse, notamment au niveau du dos ou des hanches. N’oubliez pas que le corps va subir une incroyable transformation.

 

De même pour celles qui souffrent de jambes lourdes, je ne saurai trop vous inciter à pratiquer quelques séances de drainage chez un spécialiste pour anticiper ce problème. J’ai pour ma part une masseuse extraordinaire qui utilise les huiles essentielles, mes jambes lui doivent beaucoup.

A noter que les huiles essentielles sont interdites les 3 premiers mois de la grossesse et seules quelques unes sont autorisées par la suite. Elles sont puissantes et donc potentiellement dangereuses. Si vous souhaitez les utiliser, je vous conseille fortement de faire appel à un Naturopathe ou Aromathérapeute pour vous guider.

 

 

7) Un check-up chez votre généraliste et votre obstétricien

 

  • Un bilan classique (taux de fer, de vitamine D,…), ou de votre thyroïde si nécessaire
  • Un arrêt de la contraception, un bilan gynécologique complet

Bref, encore une occasion de faire le point sur vos ressources avant grossesse.

 

 

8) choisir son obstétricien

 

La question peut être toute bête et pourtant si importante ! Il vous suivra tout au long de votre grossesse, vous conseillera en cas de doute, et répondra à vos questions. Il est votre référent grossesse. C’est également, si vous faites ce choix, celui qui donnera la vie à votre enfant et vous accompagnera dans cette incroyable expérience.

 

Alors que souhaitez-vous ? hôpital public ou clinique privée ? Un accouchement fait par votre obstétricien ou par une sage femme ?

Quel type de suivi souhaitez-vous ? Un accouchement où le naturel est favorisé, ainsi que le peau à peau ?

 

Pour ma part, j’ai choisi un obstétricien qui disposait d’un appareil à échographie dans son cabinet. J’avais la possibilité de vérifier la bonne santé de mon enfant tous les mois. On a toutes nos petites inquiétudes J

Je l’ai choisi également en fonction des retours de ses anciennes patientes, pour son sérieux et son ouverture d’esprit. Il prône le peau à peau, laisse le temps aux parents de faire connaissance avec leur nouveau-né, ne coupe le cordon ombilical que lorsque celui-ci n’a plus d’utilité,..

Enfin, l’équipe de sages femmes qu’il recommande est triée sur le volet : homéopathe, préparation à l’accouchement en piscine, cours de portage. Des informations pertinentes et une écoute précieuse.

 

 

9) Ne pas refouler ses émotions : sophrologie, relaxation, yoga, méditation

 

Vous avez des inquiétudes, des doutes, de vieilles angoisses enfouies qui ressurgissent ?

Est-ce le bon moment ? Vous venez de perdre du poids et avez enfin la silhouette dont vous rêviez, on vous confie un nouveau projet professionnel, vous rêviez de partir à Bali,..

 

Porter un enfant est pour moi un moment d’acceptation dans votre vie, comme une parenthèse. Si c’est une belle occasion de vous faire chouchouter, certaines adaptations seront néanmoins bien présentes : un sport et une alimentation adaptés, un rythme de vie plus lent, une hyper émotivité et le report de certains projets.

 

Un panel de choix s’offre à vous :

de la relaxation gratuite disponible sur “youtube”, à de vrais professionnels tel que sophrologues,  cours de méditations ou de relaxation et pourquoi pas si nécessaire un petit détour chez un psychologue.

Vous êtes unique : un savant mélange entre tout ce que l’on vous a transmis pendant votre enfance, de l’éducation aux croyances familiales les plus anciennes et votre propre expérience.

A vous donc incombe la liberté de tester et de choisir ce qui vous conviendra le mieux.

 

 

10) Être à son écoute

 

Des conseils vous allez en entendre et plus que de raison !

Prenez ce qui vous intéresse et laissez le reste. Il en va de même pour cet article. Il se veut généraliste pour parler au plus grand nombre d’entre vous. Prenez ce qui vous intéresse, sans aucune obligation de tout valider.

La femme enceinte parfaite n’existe pas, enfin si ce sera vous : la meilleure version de vous-même, et ca c’est déjà parfait en soi !

Pour le reste, laissez la lourde charge à celles qui le désirent d’atteindre la perfection, soyez vous ! Authentique, humaine et parfaitement imparfaite !